Les employeurs ont une obligation générale de prévention renforcée par la loi du 5 septembre 2018 en ce qui concerne les risques liés aux agissements sexistes et au harcèlement sexuel.

Afin d’accompagner les entreprises, l’État a retenu dans le cadre d’un appel à projet l’association LE CAP pour sa campagne numérique “PAS DE SEXISME DANS MON ENTREPRISE”.

Pour Louisette MARET – TIOUCHICHINE, Juriste, spécialisée dans les questions de harcèlement au travail à l’origine de l’opération, il s’agit de sortir du curatif pour se concentrer sur le préventif.

En effet, dans une étude du Défenseur des droits en 2014 il est précisé que dans 41 % des cas se sont des collègues de travail sans lien hiérarchique qui sont à l’origine du harcèlement sexuel ou de comportements sexistes. Les employeurs représenteraient 22 % des cas.

Il est donc important que les employeurs s’emparent de ce sujet car le manquement à leur obligation de prévention et de sensibilisation peut leur coûter cher !

Je m’engage, je signe la E-charte ” PAS DE SEXISME DANS MON ENTREPRISE”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici