n

n

Le fait de tenter d’embrasser  contre sa volonté une salarié sur le lieu du travail, à l’emmener à son domicile, à lui faire  des avances de nature sexuelle,  à l’appeler fréquemment sur son téléphone …. faits  engendrant  une dépression constitue un harcèlement sexuel constitutif d’une faute grave pouvant être sanctionné par un licenciement…

Cour de cassation 24 sept.2008

n

n

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer votre commentaire
Merci d'indiquer votre nom ici